20/02/2005

Le soleil était rouge

Le soleil était rouge,

Son étole laminaire,

Recouvrait de tisons,

L'ardeur de mon hiver

 

Des larmes de feu coulaient

De mon âme à la terre,

Eclaboussant les monts,

Enluminant les mers

 

Et du magma précieux,

Des entrailles de ma chaire,

Une aube en fusion,

Devait naître altière.


09:37 Écrit par untel | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Slt... Encore une jolie chose de ta part.Bravo, comment égaler ta sensibilité dans l'écrit? Bravo et à bientot untel, c'est toujours un plaisir de venir de rendre une petite visite...a+?Roswell

Écrit par : roswell | 20/02/2005

Les commentaires sont fermés.