23/12/2004

MES POËTES

 

 

Sous le Pont Mirabeau

Est tombé Rimbaud

Les pétales sales

Des Fleurs du Mal

Cueillies par Baudelaire

Vomies par Apollinaire

S’éparpillent sur la Seine

Où sanglote Verlaine

 

C’est la saison que je préfère

Ma Saison en Enfer

D’une goutte de sang vermeil

J’éteins le soleil

Et j’allume les ténèbres

Merveilleuse veillée funèbre

 

En désordre mais fidèles

Ils viennent à mon appel

Mélangent leurs poèmes

Echangent leurs dilemmes

Et oublient dans l’absinthe

Les fous qui les éreintent

 

Mais ma saison s’achève

Extatique et trop brève

Ils repartent mes poètes

Ils s’enfuient de ma tête

Emportant leur absinthe

Pour une autre complainte


21:06 Écrit par untel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.