08/12/2004

Vous avez dit « Poète » ?

 

 

Penché sur sa feuille vierge et blanche,

Il écorche les mots de sa plume.

Verbes et adjectifs d’amertume

Ricochent d’une écriture franche.

Il se sent un poète des brumes

Qui flottent, diaphanes, sous les branches.

 

 

Trouver une rime au mot pervenche,

Faire court, mesuré et rimé,

Peaufiner ses vers, les faire aimer,

Écrire une fable, en revanche,

Se croire un poète du dimanche,

Publié en un lieu renommé…

 

 

S’escrimer sur une série d’alexandrins,

Ponctuer et choisir un bien bel hémistiche,

Embrasser les rimes comme pour un quatrain,

Et se croire le poète le plus fortiche.

Mais pondre des vers qui ne soient rien que mondains,

Sans émotion, même en terminant par « Ma biche ».

 

 

Mais,

 

Écrire comme viennent les mots,

Guidé pas ses seules émotions,

Comme un remède à ses propres maux.

Peindre une feuille, une sensation,

Respirer les parfums des ormeaux,

Vivre et partager l’inspiration.

 

 

Être un homme vrai, mot après mot…

Rien qu’un écorché de l’écriture,

Simple artisan du tendre et du beau,

Comme le maçon au pied du mur…


Ajoutée le 09/06/2004 à 09h08 par iznogood333
http://www.lexode.com












18:46 Écrit par untel | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

Commentaires

untel a écrit: Être un homme vrai, mot après mot…
Rien qu’un écorché de l’écriture,
Simple artisan du tendre et du beau,
Comme le maçon au pied du mur…

J'adore particulièrement ce quatrain, dans lequel je me sens si bien...
Merci de cette lecture,

Amicalement,

_________________
"Pour ne pas être les esclaves martyrisés du temps, enivrez-vous, enivrez-vous sans cesse de vin, de poésie, de vertu, à votre guise. "
(Baudelaire)


Écrit par : Stephanie | 08/12/2004

... Il est vrai que l'écriture nait des émotions.... alors laissons ces dernières guider nos plumes... merci pour cette lecture pleine de vérité !
Amitiés

Écrit par : RosePourpre | 08/12/2004

Je me sens très proche de tes mots, Poète Untel. "Écrire comme viennent les mots,
Guidé pas ses seules émotions,
Comme un remède à ses propres maux.
Peindre une feuille, une sensation,
Respirer les parfums des ormeaux,
Vivre et partager l’inspiration."


Merci du plaisir que tu donnes à te lire.
Amicalement.

Écrit par : Sagittale | 08/12/2004

"Derrière les ennuis et les vastes chagrins "Derrière les ennuis et les vastes chagrins
Qui chargent de leur poids l'existence brumeuse,
Heureux celui qui peut d'une aile vigoureuse
S'élancer vers les champs lumineux et sereins"
Elévation. C. Baudelaire

Écrit par : Sagittale | 08/12/2004

Il y a de tout... Mais en fin de compte nous sommes tous des "amoureux de la rime", tout est mélangé dans des genres poétiques bien différents. Et c'est bien ainsi, car tout est à l'avenant, et ce qu'apporte chacun au travers de ses poèmes c'est un plaisir gratuit partagé. Il n'y a pas de technique quand les mots viennent du coeur, c'est un beau cadeau pour celui qui est touché par leur beautés. Les joutes oratoires mondaines et complaisantes des "fortiches" ne flattent qu'eux même et vivent aux dépends de ceux qui les écoutent.
Trouver son chemin dans les mots, exhiber son âme, être guidé par ses émotions, ressentir et vibrer au son d'une écriture, se détacher des influences des autres...Composer avec sa plume petite, grosse, blanche ou noire, qu'elle importance...Tous les mots qui sont dans la nature, à chacun de les cueillir, et c'est chacun sa recette. Au final on apprécie ou pas.

Écrit par : Zanzibar | 08/12/2004

Je retiens ce passage en particulier .... c'est notre quotidien à tous ici ! pour les émotions tu sais faire fort ! Écrire comme viennent les mots,
Guidé pas ses seules émotions,
Comme un remède à ses propres maux.


Bisous toi

Écrit par : Mary14 | 08/12/2004

Belle et vraie définition Untel! Merci Bises,

Écrit par : Marygrange | 08/12/2004

Merci à tous de vous être arrêtés un instant sur ce poème... ...

Écrit par : untel | 08/12/2004

"celui qui aime croit à l'impossible" Elisabeth Barett Browing je suis d'accord avec toi Untel... et moi je crois aux coeurs des hommes "vrais"... c'est de là que sortent les émotions... pas dans les manuels de prosodie!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : babeton | 08/12/2004

... Très belle évocation du poète, où nous nous retrouvons tous. J'aime aussi particulièrement le dernier quatrain...

_________________
"Les couleurs diffèrent
mais nos coeurs ne font qu'un."
Li Po

Écrit par : Erre | 08/12/2004

Vraiment très beau, Untel! La seule perfection des mots est celle du coeur, non du crâne, "le maçon au pied du mur" l'a compris.
_________________
===
Harold dans sa coquille grignote un rocher.

Écrit par : Harold | 09/12/2004

Les commentaires sont fermés.