20/11/2004

 A l’ombre du pêchéAssis près du bûcherJ’attend

 

A l’ombre du pêché

Assis près du bûcher

J’attends la dernière sentence

Puis l’éternel silence

La dernière brise effleurant ma joue

La dernière femme qui me rendra fou

 

Tapis dans les ténèbres

Avec pour oraison funèbre

Le bruissement des feuilles d’automne

Le dernier cri d’une vie trop morne

L’oiseau fuyant son nid dans l’arbre chauve

Une ultime pensée à un secret d’alcôve

 

A l’ombre de l’hérésie

Dans l’antre de ma folie

J’attends l’heure qui portera

Le coup fatal laissant en émoi

Ceux qui sans relâche défendent la justice

Mais de mon meurtre je me ferai complice

 

Souffle les nuages allume les étoiles

Ce soir mon Dieu je vais hisser les voiles

L’heure de la victoire a sonné mes ennemis

Car c’est aujourd’hui que je vous rendrai ma vie

Et après quoi ? Je vendrai mon âme au plus offrant

Je ne veux plus souffrir de la misère du temps


21:03 Écrit par untel | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

... Euh ??waouw et euh re waouw en qq mots tes mots sont Boooo

Écrit par : Mister h | 20/11/2004

... Un texte très fort, Untel.

Écrit par : Madeleine | 21/11/2004

Les commentaires sont fermés.