07/11/2004

Il aura fallu des nuits d’ébauchesPour dessiner ton souri

Il aura fallu des nuits d’ébauches

Pour dessiner ton sourire

Et tes yeux rieurs pour de rire

J’effaçais et je recommençais

Je voulais que ce soit parfait

J’effaçais et je recommençais

Je voulais que ce soit parfait

J’épinglerai ta silhouette au mur

Comme un rêve que j’aurai à l’usure

Des rêves que rien ne fauche.

 

Il aura fallu salir

Il aura fallu un mur

A saigner ses maux.

 

Il aura fallu des nuits d’ébauches

Pour colorer ton absence

Combler de musique le silence

A écouter notre chanson qui erre

Son refrain raisonne dans l’air

Notre chanson d’amour enserre

Un refrain qui raisonne dans l’air

J’épinglerai chaque mot à mon cœur

Broderai mon amour tel un acuponcteur

Un amour que rien ne fauche.

 

Il aura fallu apprendre

Il aura fallu par cœur

A vivre seul.

 

Il aura fallu des nuits de débauche

A vouloir revivre l’extase

Les gémissements pleins d’emphase

Ces milliers de va-et-vient

A désirer ton corps sous le mien

Ton image s’en va puis revient

A désirer ton corps sous le mien

J’épinglerai nos nuits magiques au soleil

De fantasmes assouvis durant mon sommeil

Des fantasmes que rien ne fauche.

 

Il aura fallu atteindre

Il aura fallu le soleil

A faire l’amour.

 

 

 

Lipe


16:06 Écrit par untel | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

;~)) Quelle joie d’entendre les sonorités de cette trompette bouchée

Écrit par : Bad' | 07/11/2004

Wow Bonjour
J'ai été très flatté de voir ce texte qui est à moi sur votre site. De plus, vous me citez ce qui est très rare! Peut-être qu'on se connait??? Contactez-moi!! J'en serais très content

Écrit par : Lipe | 23/01/2005

Les commentaires sont fermés.