24/10/2004

Les arbres ont allumé leurs lumières rouges et le ciel c'est délavé de toutes couleurs

 

 

Il pleut des feuilles

Qui emportent

En elles l'amer des écueils

De longs regrets

Des amours mortes

Il pleut des feuilles

Devant ma porte...

 

Il pleut des feuilles

Qui se rouillent

Aux lourdes gouttes de mes deuils

A l'eau salée

Aux pluies qui mouillent

Il pleut des feuilles

Sur les gargouilles...

 

Il pleut des feuilles

Qui s'accordent

En un ballet froid qui s'effeuille

De pas croisés

Et de discordes

Il pleut des feuilles

Qui se tordent...

 

Il pleut des feuilles

Qui redorent

Les pages nues de mes recueils

Tant de secrets

Trop de remords

Il pleut des feuilles

Sur mes aurores...

 

Il pleut des feuilles

Qui m'escortent

A chaque instant plus loin du seuil

De tes pensées

Des années fortes

Il pleut des feuilles

Qui m'emportent...



08:23 Écrit par untel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.